Déchets

reg-dechets

Toutes les îles du Pacifique font face au même problème: que faire des déchets produits...?  Les effets de seuils, combinés aux capacités restreintes, rendent bien souvent impossibles le recyclage, la valorisation ou le traitement sur place. Une réflexion à l'échelle régionale est donc d'auant plus nécessaire: il ne s'agit pas seulement de tirer part de l'expérience des uns et des autres, mais bien de construire des solutions communes.

Une gestion satisfaisante des déchets représente un enjeu majeur pour le développement durable des États et Territoires insulaires océaniens (ÉTIO) du fait des répercussions délétères que les déficiences peuvent avoir sur l'environnement régional, de même que sur la santé publique, la qualité de la ressource en eau, les pêcheries, l'agriculture, le tourisme et la qualité de vie en général. La présente activité contribuera à aider les pays à se doter de systèmes rentables et autosuffisants de gestion des déchets afin de protéger la santé publique et l'environnement, tout en stimulant la croissance économique.

Pour des raisons d'ordre géographique, dont l'isolement relatif, les faibles superficies disponibles et la multiplicité des zones vulnérables, la gamme des possibilités de gestion des déchets est des plus limitées dans la plupart des pays insulaires océaniens. Dans cette partie du monde, les seuils sont rapidement atteints et les solutions ne résident pas dans l'action individuelle. Mener des actions collectives est une nécessité par souci d'économie (d'investissement, de temps ou de recherche), et aussi parce que la recherche de solutions communes est l'unique moyen de contrecarrer les effets de seuil dus à l'isolement et à la petite taille des pays (par exemple la nécessité de réunir un certain volume de matières recyclables pour pouvoir les traiter efficacement).

De nombreuses initiatives régionales ont pour vocation de s'attaquer à ces questions. Depuis 2010, les conférences annuelles du Programme régional océanien de l'environnement (PROE) ont systématiquement considéré la gestion des déchets solides — en particulier les déchets dangereux tels que l'amiante, les déchets électroniques, les huiles usagées et les déchets médicaux — et la lutte contre la pollution marine comme des priorités régionales. Plusieurs projets sont en cours d'exécution sous la direction du PROE qui est le chef de file de l'action menée dans ce domaine. La plupart de ces projets sont mis en œuvre dans des pays ACP.

 Dans le cadre des actions régionales, le second atelier technique régional avait pour thématique « La gestion intégrée des déchets dans le Pacifique ».

En savoir + ›› 2ème atelier technique régional : « la gestion intégrée des déchets dans le Pacifique » 

 

 

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie