Actions régionales

 

 

Comme lors des précédents ateliers qui se sont déroulés en Nouvelle Calédonie et en Polynésie Française, ce 3ème atelier technique régional sur l’agriculture biologique a réuni des agriculteurs, des techniciens des services des territoires, des représentants des chambres d’agriculture et des invités internationaux.  Ainsi 70 personnes de Fidji, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Salomon, Vanuatu et bien-sûr Wallis et Futuna ont pu échanger toute cette semaine sur leurs pratiques et les innovations apportées par le projet INTEGRE tout au long des 3 dernières années.

 

 

Organisé par le lycée Professionnel Agricole, la Chambre de commerce et de l'industrie des métiers et de l'Agriculture (CCIMA), la Direction des Services de l’Agriculture, le Service Territorial de l’Environnement, de Wallis-et-Futuna Wallis et la Chambre d’Agriculture de Nouvelle Calédonie et avec l’appui du projet INTEGRE, cet atelier s’est organisé autour des thématiques suivantes :

 

 

1/ L’élevage porcin au sein de l’exploitation familiale (conduite en AB), avec pour objectif de contribuer à l’amélioration des pratiques d’élevage porcin en matière d’alimentation (locale/importée), de logement/parcours, et de gestion des effluents ;

 

 

2/ Les cultures vivrières au sein de l’exploitation familiale (conduite en AB), avec pour objectif de contribuer à l’amélioration des pratiques culturales en matière de fertilisation des cultures/fertilité du sol, de production/multiplication de matériel végétal et de contrôle des maladies et ravageurs

 

 

3/ Le maraichage et l’arboriculture fruitière au sein de l’exploitation familiale (conduite en AB) avec pour objectifs de contribuer au développement des pratiques culturales nécessaire à la certification AB et être autosuffisant dans les intrants et les techniques culturales.

 

 

Pour traiter ces thématiques, les participants se sont rendus sur 6 exploitations agricoles en plus de celle du lycée agricole de Wallis-et-Futuna. La plupart avait bénéficié d’un appui du projet INTEGRE dans le cadre du réseau de ferme-pilote bio de Wallis-et-Futuna. Chacune de ces visites ont ensuite fait l’objet d’un débriefing permettant d’élaborer des recommandations pour l’avenir, à l’échelle du territoire, comme à l’échelle régional.

Pour chacun des thèmes traités, les participants ont aussi tenté d’identifier les points de blocages et les leviers nécessaires à la certification en Agriculture Biologique, qui n’existe pas à l’heure actuelle sur Wallis-et-Futuna. A l’issue de cet atelier, les agriculteurs du territoire souhaitent créer une association de producteurs qui pourrait avoir pour mission de mener des certifications selon le principe du SPG (Système Participatif de Garantie).

 

 

L’ensemble de ces conclusions feront l’objet d’un rapport qui sera disponible dans les semaines à venir.

 

Pour découvrir les exploitations visitées lors de l’atelier, consultez le livret d’exploitation.

 

Dans la presse:

 

- Agriculture Bio : 70 représentants du Pacifique Sud à Wallis

- l'agriculture BIO, un enjeu régional pour le coordinateur régional du projet INTEGRE

- Arboriculture fruitière BIO : limiter les importations et créer de la richesse

 

 

 

 

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie