Wallis-et-Futuna

 

Du 10 au 14 avril 2017 une mission conduite par le WWF de Nouvelle-Calédonie s’est rendue à Wallis-et-Futuna pour une semaine d’échanges sur le sujet du lien existant entre les forêts et la ressource en eau dans le cadre des échanges régionaux ou bilatéraux du projet INTEGRE.

Avec le soutien des services de l’Environnement et de l’Agriculture et de la Forêt, des rencontres ont été organisées autour d’une étude sur « l’état de fonctionnalité des périmètres de protection des eaux de Nouvelle-Calédonie » menée l’année passée par l’ONG. Cette étude, réalisée en partenariat avec le bureau d’étude spécialisé en télédétection BlueCham, propose un outil innovant d’évaluation de la capacité des forêts à assurer les services écosystémiques relatifs à la ressource en eau. Offert aux gestionnaires et aux services techniques et scientifiques, cet outil permet autant de réaliser un état initial que d’effectuer un suivi robuste de l’évolution des formations forestières.

Cette mission a également été l’occasion de prospecter des sites clés illustrant les problématiques liées à la ressource en eau et pouvant accueillir des projets-miroirs entre les deux territoires : captages d’eau, zones agricoles irriguées, forêts spontanées ou plantées faisant office de châteaux d’eau naturels… En effet, tant sur Wallis que sur Futuna, les similitudes avec des sites calédoniens offrent de belles perspectives, d’autant plus dans un contexte de changement climatique menaçant la pérennité de la ressource en eau dans les îles du Pacifique. Les échanges réalisés au cours de cette mission ont souligné cette volonté commune de développer des projets conjoints entre les deux territoires. L’ensemble des acteurs compte bien faire aboutir ces discussions sur des projets concrets.

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie