Le projet en Nouvelle-Calédonie

nc-projet-site

Plan daction Nouvelle Calédonie1pages

 

 

Le plan d'action du projet INTEGRE en Nouvelle Calédonie présente les projets de développement durable qui ont été menés avec les acteurs locaux du territoire de Nouvelle-Caléonie.

Il s’articulait autour de trois sites pilotes : le Grand lagon Sud, les atolls d’Ouvéa et Beautemps-Beaupré et la zone côtière Nord-Est.

 

 

 

Les espaces marins et côtiers de Nouvelle-Calédonie concentrent de multiples activités humaines et représentent l’un des plus forts leviers économiques potentiels du pays. Ils hébergent également un patrimoine naturel reconnu mondialement comme exceptionnel. Mais cet héritage, façonné par 35 millions d’années d’isolement géographique, est aujourd’hui fortement menacé par les activités humaines. La destruction des milieux naturels, mais aussi l’introduction d’espèces envahissantes et le prélèvement accru des ressources ont conduit à une importante érosion de la biodiversité locale. La gestion et la préservation de ces milieux convoités et fragiles sont donc un enjeu de développement durable primordial pour le pays.

La gestion intégrée des zones côtières consiste à utiliser durablement le littoral en conciliant le développement socio-économique et la sauvegarde du patrimoine biologique, écologique et culturel pour les populations actuelles et les générations futures.

Le projet INTEGRE (INitiatives des TErritoires pour la Gestion Régionale de l’Environnement) a appuyé les démarches de gestion intégrée dans les zones côtières (GIZC) des quatre Pays et Territoires d’outre-mer européens du Pacifique (PTOM) et en assure la promotion dans la région Pacifique.

Financé par l’Union européenne à hauteur de 12 millions d’euros (1,43 milliard de francs CFP), le projet INTEGRE a été mis en œuvre sur la période 2013-2018. Il était piloté par la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Pitcairn. Il visait à soutenir les initiatives des territoires en matière de gestion durable de l’environnement.

Des actions de dimension régionale (ateliers régionaux, échanges bilatéraux) avaient vocation à renforcer la coopération régionale en matière de gestion intégrée des zones côtières et promouvoir le développement durable dans l’intérêt des populations.

À l’échelle de la Nouvelle-Calédonie, le dispositif INTEGRE est venu renforcer les démarches de gestion participative et intégrée que les provinces ont mises en place au niveau du bien en série « Lagon de Nouvelle- Calédonie» inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’articulait autour de trois sites pilotes : le Grand lagon Sud, les atolls d’Ouvéa et Beautemps-Beaupré et la zone côtière Nord-Est.

troisprovinces-nc

Les diverses actions menées avec les acteurs locaux visaient à :

  • Renforcer la gestion participative
  • Contribuer à la diminution des impacts
  • Mettre en cohérence les politiques environnementales
  • Valoriser le patrimoine naturel
  • Capitaliser sur les expériences et diffuser les savoirs acquis au cours du projet

D’autres actions ont été menées à l’échelle du territoire sur les thématiques spécifiques de l’agriculture biologique, le changement climatique et l’amélioration des capacités des gestionnaires du bien UNESCO.

Téléchargez la Fiche Pays de la Nouvelle Calédonie

fichepaysnc

 

illustrationprojetnc

En Nouvelle-Calédonie, les provinces sont les collectivités compétentes dans le domaine de l’environnement. Elles ont la charge d’assurer le maintien de l’intégrité du bien en série « Lagon de Nouvelle-Calédonie » inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO et d’en organiser la gestion durable. Elles ont donc proposé que le dispositif INTEGRE vienne renforcer les démarches de gestion participative et intégrée mises en place au niveau de ces sites.

Objectifs Spécifiques

Le projet INTEGRE a été présenté aux provinces en 2014 et son plan d’action a été approuvé par les différents partenaires locaux. Le projet INTEGRE en Nouvelle-Calédonie s’est articulé autour de deux composantes :

Composante locale

Trois sites pilotes INTEGRE :

  • Le Grand lagon Sud en province Sud
  • Les atolls d’Ouvéa et de Beautemps-Beaupré en province des Îles
  • La zone côtière Nord-Est en province Nord (ZCNE)

À l’échelle des sites pilotes, le projet INTEGRE a poursuit les objectifs suivants :

  • Maintenir l’intégrité des sites inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Dynamiser le processus de gestion participative et mobiliser plus efficacement les acteurs locaux
  • Contribuer au développement durable des sites et participer à la maîtrise des menaces d’origines anthropiques

Composante territoriale et transversale

À l’échelle de la Nouvelle-Calédonie, le projet INTEGRE avait vocation à :

  • Améliorer la mise en réseau et les capacités de tous les acteurs gestionnaires des sites inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Amorcer une stratégie d’adaptation au changement climatique et ainsi apporter des éléments de réponses sur cette forte préoccupation dans les zones côtières calédoniennes
  • Renforcer la filière « Agriculture biologique » afin de participer au développement d’une activité de production agricole plus respectueuse de l’environnement et moins consommatrice d’intrants.

projetintegrencillus

gouvernancephotoillus

INTEGRE est venu en appui aux outils et ressources existants tels que les comités de gestion Patrimoine mondial ainsi qu’aux services techniques publics de l’environnement, aux associations environnementales et culturelles, aux acteurs socio-économiques et aux experts scientifiques. Le système de gouvernance à trois échelles géographiques (régionale, territoriale et par site pilote) a été appliqué à la Nouvelle- Calédonie. Collectivités compétentes en matière d’environ- nement, les trois provinces ont été les partenaires centraux du projet.

Gouvernancenc

Les chiffres clés : 

chiffresclesnc

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie