Le projet

 Logo-Integre-fleur

 

« INTEGRE », INitiative des TErritoires pour la Gestion Régionale de l’Environnement, est un projet de développement durable commun aux quatre Pays et Territoires d'Outre-Mer (PTOM) européens du Pacifique.

 

 

CPS LIVRE INTEGRE ULTIMATE 1page

 

Le projet INTEGRE s'est inscrit comme une réponse aux enjeux de développement durable des territoires pour renforcer la résilience. 

Un ouvrage présente les réalisations de quatre années d'un projet très dense qui a impliqué de nombreux partenaires d'Outre-Mer (PTOM) européens du Pacifique.

 

 

 

 

carte-site-pilote

 

Financé par l'Union européenne sur l'enveloppe du 10e Fond Européen de Développement (FED) Régional PTOM Pacifique, mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS), et piloté par la Polynésie française (ordonnateur régional du 10e FED), le projet visait à promouvoir la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) et à renforcer la coopération régionale dans le domaine du développement durable.

Il a été construit en réponse aux priorités des pays et territoires, à la suite de plusieurs années d'échanges qui ont permis de mettre sur pied une structure de fonctionnement ou gouvernance adaptée. L'équipe de coordination de la CPS a assisté les acteurs dans la définition de leurs plans d'actions aux échelles des sites pilotes, des pays et territoires, et de la région.

Sa préoccupation constante était de permettre la création de conditions favorables à l'émergence d'une culture commune, de créer des dynamiques locales innovantes, et de développer des pratiques de coopération entre des acteurs hétérogènes. L'approche intégrée pratiquée nécessite l'implication, dès le départ, de tous les acteurs. Tout l'enjeu était alors de créer des conditions durables d'échange et de dialogue afin que la coopération entre ces acteurs variés, aux intérêts parfois divergents, prenne forme de manière pérenne. Le développement et la diffusion de méthodologies adaptées ont ainsi fait partie intégrante du projet.

Le succès d'une démarche de gestion intégrée des zones côtières repose sur la dynamique collective et la participation des acteurs locaux. C'est pourquoi les programmes d'activités des sites pilotes INTEGRE ont été élaborés et mis en œuvre par un grand nombre de partenaires : administrations en charge des politiques environnementales et du développement économique, associations, acteurs socioéconomiques, organismes de recherche... De plus, sur chacun des sites pilotes, des comités locaux réunissant des représentants des communautés locales et des acteurs socioéconomiques se réunissaient pour suivre la mise en œuvre du projet.

Le projet INTEGRE visait également à contribuer à l'insertion des PTOM dans une dynamique régionale de préservation, de gestion et de valorisation des ressources naturelles et des écosystèmes insulaires. Il ouvrait aux PTOM l'opportunité de développer durablement la coopération avec les pays ACP sur ces problématiques communes. Le projet a bénéficié de l'expérience et du support technique des organismes de la zone qui participaient à des projets similaires ou complémentaires, notamment dans les pays ACP.

illustration-le-projet

La concentration des populations autour des régions côtières, productives et riches, a conduit en bien des endroits du monde à un fort développement des activités humaines, parfois peu contrôlé, et par suite à une fragilisation de ces zones. Dans le Pacifique, le phénomène est amplifié par le caractère insulaire des pays océaniens.

La dégradation des milieux a des conséquences sur :

  • Le développement économique (dégradation des zones à fort potentiel touristique) ;
  • La santé publique (pollutions) ;
  • La biodiversité (destruction de zones fragiles, des récifs coralliens, espèces invasives...) ;
  • Le mode de vie des populations des îles qui peuvent rencontrer des difficultés à assurer leur autosubsistance (destruction des barrières naturelles des zones littorales, raréfaction des ressources lagonaires,...) ;
  • Le maintien de pratiques culturelles liées à ces sites.

La gestion intégrée des zones côtières constitue une réponse éprouvée depuis 20 ans à ces phénomènes de dégradation des littoraux. Déjà mise en œuvre dans le cadre de certains programmes en cours dans le Pacifique, elle permet d'élaborer des solutions adaptées aux enjeux locaux et à long termes, en impliquant directement les populations.

Le projet s'est établi dans un processus d'implication des acteurs d'une part dans l'élaboration des activités et d'autre part au niveau régional, avec le renforcement des liens avec les partenaires de la région. 

Le projet INTEGRE se déclinait en un objectif général et deux objectifs spécifiques, avec quatre résultats majeurs attendus et 12 activités.

cadrelogiqueclair

 

cadrelogiqueactiunclair

 

cadrelogiqueactideuxclair

 

illustration gizc

 

Pour atteindre ses objectifs, le projet a ainsi permis de :

Plan de communication du projet INTEGRE

Conformement à l'article 2 de l'annexe II de la Convention de de Contribution UE-CPS, des rapports descriptifs et financiers ont été rédigés par l'équipe projet et validés par l'UE et le COmité de PILotage (COPIL) chaque année. Soit 4 rapports annuels et un rapport final : 

Rapport annuel n°1

Rapport annuel n°2

Rapport annuel n°3

Rapport annuel n°4

Rapport final INTEGRE

Des évaluations externes du projet INTEGRE programmées par la Commission européenne ont été réalisées afin de suivre l'avancée du projet et vérifier si les résultats étaient en adéquation avec les objectifs fixés.

Rapport ROM (2016) : Evaluation ROM du projet par la Commission européenne

Rapport d’évaluation à mi-parcours (2017) : Evaluation à mi-parcours par la Commission européenne

page 76 2

L’équipe du projet INTEGRE s’est appliquée, dès le démarrage du projet, à prendre du recul par rapport aux actions mises en œuvre dans les sites pilotes et sur le plan régional et à réfléchir comment capitaliser les actions, connaissances et innovations développées dans le cadre du projet.

La mise en place du site Internet a permis d’enregistrer au fil du projet une synthèse des informations relatives au projet.

La documentation produite par le projet (exemple : rapports annuels et trimestriels, différents comptes rendus de comités locaux, de comités de coordination techniques territoriaux, des COPIL, des ateliers régionaux, mais aussi toutes les études) sont une source d’informations essentielle pour la capitalisation du projet.

En fin d’année 2016, l’équipe, accompagnée des experts méthodologiques, s’est attachée à rédiger le plan de capitalisation du projet, qui a été validé par l’UE en décembre 2016.

L’année 2017 a été consacrée à la rédaction du rapport de capitalisation, qui a été publié en mai 2018.

Plan de capitalisation du projet INTEGRE

Rapport de capitalisation du projet INTEGRE - Avril 2018

Guide de bonnes pratiques - Plans de gestion intégrée des zones côtières des Etats et Territoires insulaires océaniens

Initiatives des Territoires pour la Gestion Régionales de l’Environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie