Le projet à Wallis-et-Futuna

projetintegrewfa

Plan daction Wallis et Futuna1page

 

 

Le plan d'action du projet INTEGRE à Wallis et Futuna Wallis et Futuna présente les projets de développement durable qui ont été menés avec les acteurs locaux du territoire de Wallis-et-Futuna.

Il s’articulait autour de deux sites pilotes : l'île de Wallis et l'île de Futuna.

 

 

 

 

Situé à environ 2 100 km de la Nouvelle-Calédonie et 2 800 km de la Polynésie française, le territoire de Wallis-et-Futuna est constitué de deux archipels distants de 230 km qui s’étendent sur 140 km2 au cœur de l’Océanie insulaire. Ils hébergent une biodiversité terrestre et marine remarquable. L’île de Wallis est une île basse tandis que Futuna a un relief plus accidenté. Peuplées par 12 200 habitants répartis dans trois royaumes, elles sont confrontées à des pressions d’origine anthropique qui fragilisent les équilibres écologiques et peuvent constituer des menaces sur les ressources en eau douce.

La gestion intégrée des zones côtières consiste à utiliser durablement le littoral en conciliant le développement socio-économique et la sauvegarde du patrimoine biologique, écologique et culturel pour les populations actuelles et les générations futures.

Le projet INTEGRE (INitiatives des TErritoires pour la Gestion Régionale de l’Environnement) a appuier les démarches de gestion intégrée dans les zones côtières (GIZC) des quatre Pays et Territoires d’outre-mer européens du Pacifique (PTOM) et en a assuré la promotion dans la région Pacifique.

Financé par l’Union européenne à hauteur de 12 millions d’euros (1,43 milliard de francs CFP), le projet INTEGRE a été mis en œuvre sur la période 2013-2018. Il était piloté par la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Pitcairn. Il visait à soutenir les initiatives des territoires en matière de gestion durable de l’environnement.

Des actions de dimension régionale (ateliers régionaux, échanges bilatéraux) ont eu vocation à renforcer la coopération régionale en matière de gestion intégrée des zones côtières et promouvoir le développement durable dans l’intérêt des populations.

D'autres actions ont été menées à une échelle territoriale et locale. Dans les îles de Wallis-et-Futuna, les impacts environnementaux générés par les décharges sauvages, l’érosion des bassins versants, les effluents d’élevages porcins et le manque de moyens pour gérer efficacement les déchets, notamment pour évacuer les déchets dangereux comme les huiles et batteries, représentaient un risque de pollution des ressources d’eau douce et constituaient des problématiques majeures.

cartewallisfutunab

Le projet INTEGRE est venu en appui aux politiques publiques et coutumières dans diverses actions, menées à l’échelle du site pilote de Wallis, du site pilote de Futuna et à l’échelle du territoire, qui visaient à :

• Élaborer un plan de gestion intégrée des zones côtières
• Améliorer le processus de gestion des déchets et limiter les risques de pollution
• Préserver la ressource en eau et la biodiversité
• Limiter l’érosion du littoral
• Sensibiliser la population aux problématiques environnementales
• Participer au développement de la filière « Agriculture biologique »

Téléchargez la Fiche Pays de Wallis et Futuna

fichepayswf

 

projetintegrewfb            

Les impacts environnementaux générés par les décharges sauvages et le risque élevé d’une contamination irréversible des réserves d’eau douce par les déchets dangereux sont apparus comme des problématiques majeures pour Wallis-et-Futuna. L’érosion du littoral également. Les actions du projet INTEGRE se sont développées à l’échelle du territoire et d’autres, plus ciblées, ont répondu à des problématiques plus locales.

Objectifs spécifiques :

Le projet INTEGRE a été présenté au Conseil Territorial de l’Environnement et du Développement Durable (CTEDD) en 2014 et son plan d’action a été approuvé par le Préfet de Wallis-et-Futuna et l’ensemble des membres du CTEDD. Il s’articulait autour de deux composantes :

Composante locale

Deux sites pilotes INTEGRE

• L’île de Wallis
• L’île de Futuna


À l’échelle de ces sites pilotes, le projet INTEGRE poursuivait les objectifs suivants :

• Améliorer la gestion des déchets et sensibiliser la population à cette problématique
• Limiter les risques de pollution notamment de la nappe phréatique
• Aider à la préservation des ressources naturelles
• Aider à limiter l’érosion du littoral
• Participer à la préservation de la biodiversité

Composante territoriale et transversale

À l’échelle de l’ensemble du territoire, le projet INTEGRE a eu vocation à :

• Élaborer un plan de gestion intégrée des zones côtières
• Améliorer la gestion des déchets
• Sensibiliser la population aux problématiques environnementales et à la démarche GIZC
• Participer au développement de la filière « Agriculture biologique »

objectifwf

gouvernancewf

INTEGRE vient en appui aux dispositifs existants (plans de gestion, réglementations…) ainsi qu’aux autorités du terri-toire, aux services techniques publics et aux associations environnementales. Le système de gouvernance à trois échelles géographiques (régionale, territoriale et par site pi- lote) a été appliqué à Wallis-et-Futuna.

gouvernancetabwf

Les chiffres clés :

chiffrescleswf

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie