Le projet à Wallis-et-Futuna

wf-projetwf

Le patrimoine écologique des îles de Wallis et Futuna reste fragile. La mise en place d'une gestion intégrée des zones côtières (GIZC) assurerait un développement durable en cherchant à limiter les impacts des pressions anthropiques (érosion, pratiques de pêches destructrices, prélèvements de sable). Comme de nombreuses îles du Pacifique, Wallis et Futuna sont confrontées aux conséquences du changement climatique et de l'élévation du niveau des mers, un plan de GIZC contribuera à y faire face en assurant un développement respectueux de la richesse de leurs écosystèmes marins et terrestres.

L'objectif, commun aux deux sites pilotes que sont Wallis et Futuna, est ainsi :

  • de contribuer à gérer et valoriser durablement l'environnement du Territoire dans l'intérêt des populations en améliorant la gestion des déchets, en préservant la ressource en eau, en consolidant les suivis environnementaux du lagon, en restaurant certains milieux et en protégeant l'ile d'Alofi.

Les plans d'actions ont été construits de manière collégiale, en associant les services de l'Etat et du Territoire, l'Assemblée territoriale, les chefferies et les associations de protection de l'environnement. Le projet vise à impliquer l'ensemble de la société civile et à faire de chacun un acteur de la mise en œuvre de ces plans.

Très attendu par les acteurs Wallisiens et Futuniens, le projet INTEGRE permettra la mise en place ou le renforcement de démarches de Gestion Intégrée des Zones Côtières. L'expérience de Wallis et Futuna pourra être valorisée auprès des autres pays et territoires du Pacifique, favorisant ainsi l'intégration régionale et la coopération entre les PTOM et les pays ACP à l'échelle du Pacifique tout en renforçant la collaboration Wallis et Futuna/CPS.

            wf-carte

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie