Le site de Pitcairn

PN missionClaymore CPS juin2014

Seul territoire d’outre-mer britannique du Pacifique, l’archipel de Pitcairn héberge un patrimoine naturel quasi vierge et une cinquantaine d’habitants. La gestion et la préservation de ces milieux très isolés et fragiles représentent donc un enjeu de développement durable primordial pour le pays.

Les avantages de Pitcairn peuvent également être des inconvénients. Son isolement et sa faible masse démographique contribuent à la préservation de l’environnement, mais empêchent également le bon développement des capacités et des activités. Une analyse AFOM (Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces) a été réalisée comme outil de diagnostic et d’aide à la décision.

Cette analyse a contribué à mieux définir la stratégie du projet et à mettre en cohérence les actions. Ainsi, les consultations de la population et des autorités ont fait ressortir que les enjeux principaux qui étaient de :

  • Améliorer la gestion des déchets (en particulier des déchets dangereux)
  • Maîtriser l’érosion des sols
  • Préserver et promouvoir Pitcairn par une gestion et une valorisation durables de l’environnement : Gestion des ressources halieutiques / Réguler les espèces nuisibles envahissantes / Développement commercial

Ces différents objectifs s’inscrivaient dans la lignée des priorités définies dans le plan de développement stratégique, à savoir :

  • Immigration et repeuplement
  • Développement des infrastructures
  • Développement du tourisme

 

Pitcairn 11

Géographie : 

L’archipel de Pitcairn est composé de quatre petites îles pratiquement inhabitées, parmi les plus isolées au monde. Elles se situent à 2 200 km à l’Est de Tahiti, à 1 570 km à l’ouest de l’île de Pâques et à 5 350 km au nord-est de la Nouvelle-Zélande. Pour atteindre ce bout du monde, il faut aller jusqu’à l’île de Mangareva dans l’archipel des Gambier en Polynésie française et naviguer pendant deux jours sur le bateau (Le Claymore) qui fait la rotation trois fois par an (mai, août et novembre). 

Les quatre îles de l’archipel se dénomment Pitcairn (la seule à être habitée), Henderson, Ducie et Oeno. Ce sont des îles au climat subtropical qui abritent des sols volcaniques fertiles et une végétation luxuriante. Pitcairn est un volcan éteint aux pentes raides dont la partie émergée culmine à 347 m au-dessus du niveau de la mer. Sa superficie est d’environ 5 km2.

L’île d’Henderson est un atoll émergé constitué de coraux fossiles, inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Atoll corallien le plus méridional au monde, Ducie présente en son centre un lagon entouré de quatre îlots, lesquels s’étalent sur une superficie de 70 ha. Enfin, l’île d’Oeno est un atoll corallien bas couvrant une superficie de 65 ha, bordé d’une ceinture lagonaire de faible profondeur et d’un récif frangeant.

PITCAIRN ISLANDS 1

Population :

Seule l’île de Pitcairn est habitée et comptait 49 Pitcairniens en 2016 et une dizaine d’expatriés, ce qui en fait ce qui en fait l'un des territoires insulaires les moins peuplés au monde. Une partie des habitants sont des descendants de neuf mutins du Bounty qui, accompagnés de six Polynésiens, de douze Polynésiennes et d’un bébé, ont trouvé refuge sur l’île en janvier 1790 pour échapper à la pendaison suite à la mutinerie menée par Christian Fletcher contre le capitaine William Bligh. La population a atteint 233 personnes en 1886 et connait un déclin important depuis les années 1960 à cause de migrations vers la Nouvelle-Zélande. La population active est actuellement constituée de 27 personnes (16-64 ans). Une cinquantaine de personnes sont résidentes à laquelle s’ajoute une dizaine de fonctionnaires non résidents recrutés, pour la plupart, sur la base de contrats annuels. Les contraintes liées à l’insularité sont particulièrement aigües à Pitcairn où la main-d’oeuvre est restreinte et la desserte peu fréquente.

populationpitcairn

Economie : 

Dans l’archipel de Pitcairn, les emplois se répartissent entre le secteur public et privé. L’essentiel de la population active occupe des postes à temps partiel dans la fonction publique. Pitcairn reçoit une enveloppe annuelle de 2,9 millions de livres sterling du gouvernement britannique (398 millions de francs CFP soit 3,3 millions d’euros), par le biais de la DFID, afin de répondre aux besoins élémentaires de la population. Les recettes publiques proviennent des sources suivantes : vente de timbres et de pièces de monnaie, droits de quai, demandes de visa, noms de domaine.pn, droits d’enregistrement et transport de passagers. Les agents de la fonction publique perçoivent un salaire horaire de 10 à 12 dollars néo-zélandais. S’agissant de l’impôt sur le revenu, le système en place ne prévoit ni déduction fiscale ni crédit d’impôt. Les autorités britanniques consentent des prêts de construction immobilière échelonnés sur dix ans et remboursables sans intérêt au cours des quatre premières années. Les habitants ont par ailleurs des activités de subsistance en agriculture et pêche vivrières.

Chaque année, quelques centaines de touristes débarquent sur l’île (voir tableau). Curieux de revivre l’épopée des mutins du Bounty, ils génèrent des recettes pour l’île, liées à la vente de souvenirs, d’objets artisanaux, de produits locaux, aux visites guidées, à la restauration et l’hébergement chez l’habitant, aux services de maintenance et transactions avec les croisiéristes et à la vente de poisson (essentiellement axée sur l’approvisionnement d’appoint des navires de passage).

Pitcairn visitorsINTEGRE

Biodiviersité et pressions environnementales :

La petite île de Pitcairn héberge 80 espèces de plantes vasculaires indigènes dont une dizaine sont endémiques. 28 espèces d’oiseaux nichent dans l’archipel dont une population de pétrels de Murphy qui constitue 90 % de la population mondiale de cette espèce. En 2012, une expédition scientifique du National Geographic a déclaré que les eaux marines bordant les îles Pitcairn étaient presque vierges. Elle décrivait « des écosystèmes marins inviolés, avec leurs ensembles coralliens intacts et leurs stocks de poissons florissants, dominés par de grands prédateurs tels que les requins (...), les habitats en eau profonde intacts (abritant) une biodiversité unique (espèces rares de requins des grands fonds, poissons non référencés) ». À l’issue de cette expédition, le Conseil de Pitcairn a soutenu la proposition de The Pew Charitable Trusts visant à créer une réserve marine, actuellement à l’étude par le gouvernement britannique.

biodivpitcairn

L’introduction d’espèces envahissantes sur Pitcairn a considérablement dégradé le milieu terrestre. Les chèvres sauvages sont responsables de l’érosion des sols et une opération d’abattage a eu lieu en 2014 pour éradiquer le fléau. Les rats constituent une menace pour l’agriculture et un risque sanitaire. Le bois local a également été surexploité comme combustible et matériau de construction. Par ailleurs, Pitcairn a connu un changement de son régime climatique, marqué par une météo imprévisible et des précipitations supérieures à la moyenne. L’île d’Henderson est confrontée à la pollution. En effet, une étude scientifique parue en 2017 a révélé que cette île inhabitée, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, présentait la plus forte densité au monde de déchets plastiques (18 tonnes de déchets, soit 671 morceaux par mètre carré). L’île est située sur la route d’un courant marin connu pour transporter de nombreux déchets. Résultat, plus de 3 500 d’entre eux se déposent chaque jour sur une des plages de l’île, occasionnant une menace pour la biodiversité terrestre et marine.

pressionpitcairn

TedSide harbourINTEGRE

Les avantages de Pitcairn peuvent également être des inconvénients. Son isolement et sa faible masse démographique contribuent à la préservation de l’environnement, mais empêchent également le bon développement des capacités et des activités.

Une analyse AFOM (Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces) a été réalisée comme outil de diagnostic et d’aide à la décision. Elle est présentée ci-dessous :

afompitcairnun

afompitcairndeux

Un budget total de 371 600 € (soit 580 625 dollars NZ et 44 millions de francs CFP) a été alloué pour le projet INTEGRE à Pitcairn.
Pour atteindre les objectifs, un plan d’action a été construit et s’articulait autour de plusieurs activités.

Activité 1. Améliorer la gestion des déchets

dechetspitcairnun

Pitcairn ne disposait pas d’infrastructures de traitement et de stockage des déchets. Cependant, en comparaison avec d’autres îles du Pacifique, et de son isolement extrême, la gestion des déchets était plutôt satisfaisante. Les habitants ayant un talent particulier pour la réutilisation de leurs objets et appareils du quotidien. Un point noir cependant, la combustion des déchets dans un trou afin d’en diminuer le volume, posait des problèmes de santé publique.

L’objectif du projet INTEGRE était de contribuer à améliorer la gestion des déchets au travers de 2 actions :

  • L’élaboration d’un plan de gestion des déchets contenant notamment des propositions d’alternatives à la combustion, d’optimisation de la réutilisation et d’exportation de déchets dangereux et recyclables
  • L’achat d’équipement et notamment un broyeur à végétaux pour favoriser la production de compost

Montant prévisionnel : 10,28 Mxpf / 86 192 €

Opérateurs : Division de l'environnement, de la conservation et des ressources naturelles

Pour plus de détails, consulter la fiche activité :

dechetspitcairndeux

Activité 2. Réduire l'érosion

La population de chèvres sur Pitcairn atteignait près de 500 individus au début du projet INTEGRE causant de nombreux dégâts sur les pentes de l’île du fait de la disparition de la végétation. Une mission d’éradication des chèvres sauvages a été entreprise par le gouvernement britannique au début d’INTEGRE suivie de la mise en place d’un plan de gestion des chèvres domestiques encore présentes. 

erosionpitcairnun

INTEGRE est venu en appui à la restauration des pentes dégradées au travers de 3 actions :

  • L’installation d’une pépinière pour la revégétalisation des pentes
  • La mise en place de matelas anti-érosion et leur végétalisation
  • L’installation de ponceaux pour canaliser les flux d’eau dans les pentes et réduire l’érosion lors des fortes pluies.

Montant prévisionnel : 13,5 Mxpf / 113 130 €

Opérateurs : Division de l'environnement, de la conservation et des ressources naturelles, Division opérations

Pour plus de détails, consulter la fiche activité :

erosionpitcairndeux

Activité 3. Contribuer au développement économique en relation avec le tourisme

Bien que le gouvernement britannique subvienne aux besoins essentiels des habitants de Pitcairn, ces derniers aspirent à pouvoir se développer et envisager un futur où l’entreprenariat pourrait également permettre de générer des revenus. L’histoire de Pitcairn en fait un lieu prisé par certains touristes qui viennent parfois de très loin pour découvrir les îles des Révoltés de la Bounty.

Le projet INTEGRE a soutenu les habitants dans la réalisation de 2 produits touristiques :

  • La mise en place d’un jardin botanique
  • La fabrication de souvenirs à partir de verre recyclé

Montant prévisionnel : 10,5 Mxpf / 87 813 €

Opérateurs : Division de l'environnement, de la conservation et des ressources naturelles, Division opérations

Pour plus de détails, consulter les fiches activités :

devecopitcairnun

Synthèse des activités prévues sur le site :

Syntheseactivitespitcairn

INTEGRE était un projet participatif de mise en oeuvre de nouvelles formes de gouvernance et d’un programme d’activités de développement élaboré et suivi par un grand nombre de partenaires. Il a poursuivi un objectif principal décliné à une échelle régionale et une échelle locale : contribuer à gérer ou valoriser durablement l’environnement des PTOM dans l’intérêt des populations.

Le projet INTEGRE a poursuivi les objectifs suivants : 

  • Immigration et repeuplement
  • Développement des infrastructures
  • Développement du tourisme

Sur le site de Pitcairn, le bilan des activités est le suivant :

- PN - C2P1 : Gestion des déchets

dechetspitcairntrois

L'achèvement de l'Alternative Harbour a nécessité l'engagement presque total de la main-d'œuvre et de l'équipement lourd de l'île. Le projet INTEGRE a donc été retardé. Un nouveau bâtiment de gestion des déchets a été érigé et le concasseur de verre, le broyeur de plastique et l'installation de recyclage sont maintenant en place. Mais la visite d'Alice Leney a été extrêmement précieuse et lui a donné l'occasion de voir les déchets généraux de Pitcairn, les matières recyclables, les déchets dangereux et les déchets en vrac tels que les fûts de 200 litres, etc... Les enquêtes générales sur les déchets qui sont élaborées pour d'autres îles ne sont pas toujours applicables à d'autres îles et il est donc très bénéfique pour les visites sur le terrain comme point de départ. Alice a réussi à capturer les exigences de Pitcairn dans son plan de gestion des déchets et c'était facile à comprendre pour tout le monde, sans parler du jargon technique.

Le projet avait besoin d'un gestionnaire dévoué pour assurer le maintien de l'élan. Trop de distractions ont fait échouer le travail à un certain nombre d'occasions et ont entraîné une pression accrue vers la fin du projet pour que les achats soient achevés avant la date limite. Il a été déterminé que Pitcairn doit réduire le nombre d'initiatives qu'elle entreprend dans le cadre des projets régionaux. Il n'a pas suffisamment de gestionnaires pour superviser un grand nombre d'entreprises.  Bien que des articles recyclables soient collectés, il n'existe actuellement aucun arrangement pour les retirer de l'île. Le budget pour les activités de gestion des déchets a été dépassé de 11 000 € en raison du coût plus élevé que prévu des broyeurs requis. En ce qui concerne le suivi, la collecte et l'élimination des déchets est une partie essentielle de la vie dans les îles éloignées et est vitale pour le succès d'une communauté. Les nouvelles installations amélioreront le processus et un nouveau rôle au sein de la Division des travaux publics a été établi pour assurer la supervision de l'exploitation continue.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

- PN-C2P2P2 : contrôle de l'érosion

erosionpitcairntrois

Les progrès de cette activité ont été lents en raison d'un certain nombre de facteurs tels que les conditions météorologiques difficiles sur les deux sites, les conditions météorologiques sèches et la conservation de l'eau, la disponibilité des machines et de la main-d'œuvre. Tout au long de ce projet, Pitcairn a acquis une mine de connaissances et a identifié ses forces, ses faiblesses et sa planification de projet lorsqu'il y a plusieurs projets en cours d'exécution.

La nécessité de ne pas entreprendre autant de projets à la fois a été clairement identifiée. Le projet INTEGRE contenait trop d'initiatives pour être gérées adéquatement par la main-d'œuvre, la pression du temps pour installer les ponceaux provenait principalement du fait que la machinerie lourde de l'île n'était pas disponible ce qui entravait la progression du projet.

Une meilleure planification était nécessaire, ce qui a entraîné la nécessité d'établir une communication plus claire et plus régulière entre toutes les parties ainsi que le besoin d'un gestionnaire de projet dédié dans les projets futurs.

erosionpitcairnquatre

L'utilisation de la main-d'œuvre extérieure à l'île est en grande partie un succès, mais elle doit cependant être beaucoup mieux gérée. Les contrats et les attentes n'étaient pas clairement établis avant l'arrivée de la main-d'œuvre sur l'île. Il y avait aussi des différences linguistiques, ce qui rendait la communication et le règlement des différends difficiles. A l'avenir, le GPI participera plus activement au processus de recrutement en mettant davantage l'accent sur des contrats plus clairs et en mettant l'accent sur un certain degré de maîtrise de l'anglais.

Il y a également eu des problèmes liés à l'établissement des budgets. Le montant des nattes et des ponceaux était surestimé et était en grande partie responsable d'une sous-utilisation dans ce domaine d'environ 71 000 €.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

- PN-C2P3 : gestion durable des ressources

devecopitcairndeux

Les deux initiatives ont été couronnées de succès, mais l'installation de soufflage de verre a eu du mal à démarrer en raison du départ de la personne responsable. On se rend maintenant compte que le projet aurait dû être officiellement confié à un autre résident de Pitcairn, plutôt que d'être géré à distance, car l'élan était perdu. Il s'agissait d'un projet plus important que prévu et les fonds qui lui ont été alloués n'ont pas été utilisés à bon escient pour externaliser certains des travaux plus techniques. Il y a eu une importante sous-utilisation du budget de plus de 56 500 €, en grande partie due à une surestimation des coûts de formation et de construction de l'atelier.

En ce qui concerne le suivi, les deux initiatives se sont avérées utiles pour la communauté, ce qui est le meilleur moyen d'assurer leur succès continu. Le jardin botanique a été confié à la Division des ressources naturelles qui fournit les ressources financières et humaines dont il a besoin.

L'usine de soufflage de verre est sur le point d'emménager dans son nouveau bâtiment permanent avec un espace de travail et d'entreposage accru pour les artisans individuels. L'intérêt demeure élevé et les visiteurs réagissent bien aux bijoux et aux cadeaux produits.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

devecopitcairntrois

rapportsthematiquepitcairn

 

Documents / rapports thématiques de Pitcairn

Ptc - Gestion des déchets

Solid Waste Management Guideline for Pitcairn Island


Initiatives des Territoires pour la Gestion Régionales de l’Environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie