La Baie et la vallée d'Opunohu

opunohu-baie

Avec son paysage de carte postale, la baie et la vallée d’Opunohu attirent chaque année des milliers de touristes. Mais les équilibres écologiques, culturels et sociaux de ce site d’exception sont menacés par la surfréquentation et la pollution.

Pour ne plus être en marge de l’essor touristique, les habitants d’Opunohu souhaitaient mieux prendre le destin en main de leur vallée et leur lagon, mais aussi concilier le développement local avec le respect de leurs valeurs. Le projet INTEGRE a accompagné les acteurs locaux dans des projets qui répondaient aux besoins.

Ce site a déjà connu plusieurs expériences de projets infructueux qui ont laissé les acteurs locaux amers. Par ailleurs, en raison de l’existence de plusieurs acteurs en opposition, il ne paraissait pas opportun de proposer un appel à projets qui finirait sans doute par favoriser une catégorie d’acteurs par rapport à d’autres. INTEGRE aurait contribué à pérenniser des démarches non collectives. Un travail au plus près des acteurs a donc été réalisé pour identifier des actions utiles et aptes à favoriser le travail collectif. Même si les acteurs sont encore méfiants, la confiance se construit petit à petit.

Un atelier régional à visée méthodologique a été réalisé en février 2014 à Nouméa avec les principaux acteurs institutionnels du projet. Une analyse AFOM (Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces) a été réalisée comme outil de prédiagnostic, les premiers comités locaux houleux n’ont pas permis de la compléter avec les acteurs locaux.

L’analyse AFOM a contribué à mieux définir la stratégie du projet et à mettre en cohérence les actions futures. L’enjeu est de développer un tourisme durable. Ainsi, les objectifs spécifiques retenus pour le projet de ce site sont les suivants :

  • Améliorer la qualité environnementale et paysagère du site
  • Développer des activités écotouristiques
  • Participer à la mise en place d’une gouvernance locale propice au développement d’un tourisme durable.

 

Baie dOpunohu crédit T.McKenna

Géographie :

La vallée et la baie d’Opunohu se situent au nord de l’île de Moorea, proche voisine située à 17 km à vol d’oiseau au nord-ouest de Tahiti. Avec un cirque surplombé de pics vertigineux qui enclot une baie aux eaux cristallines, Opunohu fait partie des plus beaux paysages de la Polynésie française. Le plus haut sommet (Le Tohiea) atteint 1 207 m. La baie s’ouvre sur le petit bourg de Papetoai, peuplé de 2 300 habitants. La profondeur du lagon varie de 15 à 50 m. La vallée possède un microclimat très humide avec des précipitations pouvant atteindre en moyenne 2 500 à 3 500 mm/an. Elle est également un site archéologique de première importance avec plus de 500 vestiges et sites sacrés inventoriés. Cette vallée est considérée par les habitants de Moorea comme le véritable « poumon » de l’île et son réservoir d’eau douce.

Mooreacarte

 Economie :

Opunohu est un haut lieu de pêche, et la vente de produits de la pêche en bord de route est couramment pratiquée. Il a également une forte vocation touristique puisqu’il accueille environ 50 000 à 60 000 visiteurs par an qui pratiquent des activités terrestres (randonnées, visite des sites archéologiques) et marines (plongée, sports nautiques, nautisme). La vallée comprend un vaste domaine agricole d’une superficie de 1 500 ha, géré à l’échelle du territoire et dont 99 ha sont loués à une cinquantaine d’exploitants. Une soixantaine d’hectares est dédiée à la culture de l’ananas qui fournit l’usine de production de jus de fruits locaux Rotui. Le domaine héberge par ailleurs le lycée agricole d’Opunohu et un centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA).

Domaine dOPunohu

Biodiversité et pressions environnementales :

Plus des deux tiers des espèces végétales recensées sur l’île de Moorea sont présentes sur le site d’Opunohu. Les milieux littoraux bien préservés et spécifiques subsistent dans cette baie, avec notamment un mince bandeau de forêt littorale, préservé entre le lagon et la route, qui contribue de façon essentielle au maintien des berges. Côté biodiversité marine, la côte orientale au pied du mont Rotui est la plus riche. On y retrouve des mollusques exploités, mais également des espèces emblématiques telles que les tortues vertes, les dauphins ou encore les baleines à bosse.

Plusieurs menaces extrinsèques et intrinsèques compromettent l’intégrité de ce patrimoine exceptionnel : les pratiques agricoles en oeuvre sur les bassins versants qui impactent la qualité et les ressources de la rivière et de la baie, les espèces envahissantes qui menacent la biodiversité terrestre, la fréquentation touristique en hausse et l’artificialisation du littoral.

pressionopunohu

Dispositifs locaux :

Ces dernières années, plusieurs programmes bénéficiant de financements ciblés ont permis d’élaborer des plans de gestion impliquant divers partenaires afin de tendre vers un objectif commun de réduction des impacts environnementaux et de préservation des milieux naturels. Ils sont résumés ci-dessous :

  •  Le Plan général d’aménagement (PGA) est en place sur l’ensemble de l’île de Moorea
  • Le Plan de gestion de l’espace maritime (PGEM) est suivi par un comité permanent et une association. Il concerne la totalité du lagon de Moorea
  • Le lagon de Moorea est classé comme zone humide d’importance internationale au titre de la convention Ramsar
  • Un projet de classement de la baie en espace naturel protégé a été porté en 2012-2013 par le pays et la commune. Les résultats de l’enquête publique préalable à son officialisation n’ont pas permis d’aboutir et le projet est actuellement abandonné
  • Le Service du développement rural (SDR), gestionnaire du domaine d’Opunohu, travaille actuellement sur la réalisation d’un schéma d’aménagement de cet espace afin de pouvoir concilier un développement harmonieux des usages agricoles et touristiques

Un atelier régional à visée méthodologique a été réalisé en février 2014 à Nouméa avec les principaux acteurs institutionnels du projet. Une analyse AFOM (Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces) a été réalisée comme outil de prédiagnostic, les premiers comités locaux houleux n’ont pas permis de la compléter avec les acteurs locaux.

afomopunohu

PF cps 1

Pour atteindre ces objectifs, un plan d’action a été construit et se décline en trois groupes d’activités :

Activité 1. Améliorer la qualité environnementale et paysagère

Opunohuactiviteune

INTEGRE a soutenu les projets suivants :

  • Réduction de la pollution terrigène.
  • Réduction de l’usage des intrants organiques et chimiques dans l’agriculture.

Montant prévisionnel : 24 Mxpf / 200 000 €

Opérateurs : Service du développement rural, CRIOBE / Lycée agricole d’Opunohu

Pour plus de détails, consulter les fiches activités :

  • Fiche activité Réduction de l'érosion terrigène
  • Fiche activité Unité de compostage - Valorisation des effluents d'élevage porcin comme engrais organique
  • Fiche activité Mise au point d'un itinéraire technique répondant aux normes de l'agriculture biologique sur la culture d'ananas

opunohuactiviteuneb

Activité 2. Activités écotouristiques

Opunohuactivitedeuxa

INTEGRE a soutenu les projets suivants :

  • Aménagement d’un parcours de découverte et d’interprétation ethnobotanique.
  • Aménagement d’un parcours santé.
  • Mise en place d’une structure d’accueil touristique et culturelle.

Montant prévisionnel : 29 Mxpf / 243 000 €

Opérateurs : Service de la culture et du patrimoine / Service du développement rural et service jeunesse et sport / Commune de Moorea

Pour plus de détails, consulter les fiches activités :

  • Fiche activité Parcours de découverte et d'interprétation éthnobotanique
  • Fiche activité Mise en place d'un "parcours santé"
  • Fiche activité Réaliser une étude de faisabilité et de programmation d'une structure d'accueil et d'animation sur le domaine d'Opunohu

opunohuactivitedeuxb

Activité 3. Contribuer à la mise en place d'une gouvernance locale dédiée au tourisme durable

INTEGRE a soutenu le projet suivant :

  • Elaboration d'un plan de développement durable

Montant prévisionnel : 21 Mxpf / 176 000 €

Opérateurs : CRIOBE / Commune de Moorea / CPS

Pour plus de détails, consulter les fiches activités :

  • Fiche activité Elaborer un diagnostic et des actions partagés pour une gestion intégrée du bassin versant d'Opunohu
  • Fiche activité Animation du processus d'élaboration du plan de gestion d'Opunohu

opunohuactivitetrois

Synthèse des activités prévues sur le site :

syntheseactivitesopunohu

Moorea Julie PETIT

Le projet INTEGRE a poursuivi les objectifs suivants :

  • Accompagner un développement économique durable, notamment en matière de tourisme
  • Participer à la maîtrise des menaces d’origines anthropiques
  • Dynamiser le processus de gestion participative et mobiliser plus efficacement les acteurs locaux
  • Contribuer à la gestion durable et intégrée des ressources naturelles et culturelles.

Sur le site d'Opunohu, le bilan des activités est le suivant : 

- PF – C2O1 : Améliorer la qualité environnementale et paysagère du site

bilanopunohuqualiteenvun

L’érosion est une menace environnementale et économique pour le site d’Opunohu, elle tue à petit feu les écosystèmes marins du fond de la baie et contribue à la perte des terres agricoles extrêmement riches du domaine d’Opunohu. Elle est par ailleurs connue depuis de nombreuses années mais peu d’actions ou études avaient été menées sur le sujet avant le projet INTEGRE.

Le financement territorial du projet INTEGRE a permis à la Direction de l’Agriculture de s’emparer du sujet et le financement régional, au travers des échanges bilatéraux, d’encourager certains agriculteurs à modifier leurs pratiques. Le projet a entraîné un effet levier important puisqu’avec un financement INTEGRE de près de 4 millions, le Pays a investi près de 30 millions, presque sept fois plus pour la mise en œuvre du schéma anti-érosif.

Du point de vue scientifique, le CRIOBE, centre de recherches qui a caractérisé les phénomènes d’érosion dans la baie, va poursuivre un travail de suivi sur une douzaine de sites afin de mesurer l’évolution de la sédimentation au regard des aménagements en cours en amont dans le domaine.

L’ananas biologique tel que développé dans le cadre du projet n’est pas encore viable économiquement en raison des difficultés de lutte contre l’enherbement mais les expérimentations vont se poursuivre au-delà d’INTEGRE avec des financements du Pays. La forte demande pour ce produit et la politique volontariste du Pays sur l’agriculture biologique devrait permettre d’aboutir à un itinéraire viable pour cette culture.

La mise en place d’une station de compostage a permis à la fois de soutenir les activités d’agriculture biologique de l’exploitation du lycée agricole mais elle a également permis de développer un mode de traitement des effluents porcins.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

bilanopunohuqualiteenvunb

- PF – C2O2 : Développer des activités écotouristiques durables

bilanopunohuecoun

Le projet a appuyé des activités d’aménagement classiques en essayant d’impulser une dynamique participative dans la définition des projets d’aménagement avec un succès mitigé concernant la zone archéologique puisque le comité de suivi, qui avait été proposé par la coordonnatrice du projet, n’a pas été constitué et ce malgré la mise à disposition de l’animatrice locale INTEGRE pour aider à son animation. Les aménagements réalisés sur la zone constituent tout de même une vraie valorisation du patrimoine du site.

En parallèle, la vraie marque du projet en matière de gestion intégrée des zones côtières réside dans le développement de la structure d’accueil qui conjugue à la fois une approche intersectorielle (culture, agriculture, tourisme et environnement), terre-mer (la thématique des anguilles, de la pirogue) et participative. La réalisation du projet n’est pas encore acquise, charge désormais à l’association de prouver qu’elle peut gérer un tel investissement.

Ce projet a permis de démontrer que la population, bien accompagnée, est capable de développer des projets touristiques convaincants. Il serait sûrement souhaitable qu’à l’avenir de tels projets soient développés en partenariat encore plus proche avec le Pays afin que ce dernier ne se positionne pas seulement comme financeur mais comme co-porteur du projet et de sa mise en œuvre.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

bilanopunohuecodeux

- PF – C2O3 : Participer à la mise en place d’une gouvernance propice au développement d’un tourisme durable

bilanopunohugouvernance

Les remerciements de la population envers le projet INTEGRE lors du dernier comité local du site à Papetoai montrent tout le chemin parcouru ces 4 dernières années. L’investissement conséquent (près de 20M XPF) dans l’animation et l’écoute trouve ici toute sa justification et s’est avéré nécessaire compte tenu du climat de défiance qui a été rencontré au début du projet. Cet investissement a bénéficié à l’animatrice locale, qui s’est peu à peu révélée extrêmement douée dans l’animation de réunions, l’anticipation des conflits ou une compréhension fine des jeux d’acteurs. Elle représente une grande partie du succès de la participation sur le site. Dès la fin de son contrat, elle a été embauchée au sein des services de la commune de Moorea pour animer le Plan de Gestion de l’Espace Maritime où elle va pouvoir continuer à assurer la participation des acteurs dans les politiques communales. Ce projet a également marqué le début d’une collaboration fructueuse entre la Direction de l’Agriculture, gestionnaire du domaine d’Opunohu, la commune et la population de Papetoai. Le Directeur, présent au dernier comité local et fortement impliqué sur le terrain pendant la durée du projet s’est engagé à pérenniser la dynamique INTEGRE du « faire ensemble » pour les années à venir.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

rapportsthématiquespf

 

Documents de Polynésie française

PF - Pratiques agricoles durables sur le domaine d'Opunohu

Accompagnement vers des pratiques agricoles durables sur le domaine d'Opunohu, Polynésie française

Etude des moyens disponibles pour la maitrise de l'enherbement en agriculture biologique dans le contexte polynésien

Etude de la faisabilité de la production d'ananas semi-intensive en agriculture biologique dans le contexte polynésien

Caractérisation et valorisation d'une station de compostage en région tropicale

PF - Dépôts terrigènes de la baie d'Opunohu - Moorea

Caractérisation et suivi des dépôts terrigènes de la baie d'Opunohu

Caractérisation de l'impact anthropique que le littoral de Moorea

PF - Structure d'accueil au sein du domaine de Opunohu

Mission d'accompagnement des acteurs de Opunohu à la définition des modalités de pilotage, de gestion et d'un programme d'activités pérennes pour une structure d'accueil au sein du domaine d'Opunohu - Rapport final - Mission d'expertise conseil

Mission d'accompagnement des acteurs de Opunohu à la définition des modalités de pilotage, de gestion et d'un programme d'activités pérennes pour une structure d'accueil au sein du domaine d'Opunohu - Rapport de synthèse de l'enquête.

Programme d'activités - structure d'accueil du domaine d'Opunohu

PF - Contribution à un diagnostic partagé d'Opunohu

'Opunohu, Mo'orea, Polynésie française - Contribution à un diagnostic partagé

Les défis de 'Opunohu, Mo'orea, Polynésie française - Contribution à la gestion intégrée des territoires du Pacifique insulaire

PF - Caractérisation faune flore remarquable sur la zone archéologique d'Opunohu

Inventaire, cartographie et caractérisation faune flore - arbre et végétaux remarquable sur la zone archéologique de la vallée d'Opunohu

Initiatives des Territoires pour la Gestion Régionales de l’Environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie