Plan d'actions INTEGRE

Plan daction projet INTEGRE1page

 

Le plan d'action du projet INTEGRE présente les projets de développement durable qui ont été menés avec les acteurs locaux des quatre territoires.

Il s'articulait ainsi autour de deux composantes principales, une composante régionale et une composante locale. 

 

 

 

 

echangebilatillustration

La composante 1 correspondait aux activités de dimension régionale : échanges et mise en réseau, élaboration de cadre méthodologique pour la mise en œuvre de la GIZC, appui aux territoires. Six grandes activités ont été menées, afin de favoriser le lien entre les sites du projet, l'apport d'expertise régionale, l'identification et l'insertion dans les réseaux régionaux, l'identification et l'impulsion d'échanges pérennes avec des sites miroirs de la région.

Activité 1 : organiser des ateliers à destination des partenaires du projet INTEGRE

Douze ateliers à destination des partenaires du projet ont été organisés au cours de la durée du projet.

Activité 2 : renforcer et intégrer les réseaux régionaux

Il s'agissait de mieux intégrer les PTOM dans des réseaux régionaux existants ou informels dans le domaine du développement durable.

Activité 3 : élaborer et porter un cadre régional de la GIZC

Cette activité visait à fédérer les acteurs du Pacifique (Etats et territoires insulaires, organisations régionales, ...) autour d'un cadre commun sur la mise en œuvre de la gestion intégrée des zones côtières. Cette activité a été menée en partenariat avec le projet RESCCUE.

Activités 4 & 5 : soutenir les processus de planification et capitaliser sur les méthodes élaborées et mises en œuvre

Cette activité, assurée par une équipe d'experts-conseils, visait à :

  • Apporter un appui méthodologique régional, organiser la mutualisation des savoir-faire élaborés à l'échelle des PTOM ;
  • Personnaliser un accompagnement au niveau des territoires et des sites pilotes, notamment en assurant la formation des animateurs de sites ;
  • Accompagner l'identification de sites miroirs et projets associés ;
  • Capitaliser sur le projet en mettant ces expériences en perspective et en en tirant des leçons pour la GIZC en milieu insulaire dans le Pacifique.

L'accompagnement a été assuré sur la totalité du projet.

Activité 6 : échanges d'expériences

Cette activité visait à encourager les échanges d'expériences des sites pilotes avec d'autres pays du Pacifique sur des thématiques de gestion durable de l'environnement. L'objectif était de contribuer à l'insertion des PTOM dans la région par des échanges bilatéraux avec des sites « miroirs » et de créer des réseaux informels. 

illustration articlemethodo

La composante 2 correspondait aux activités de mise en œuvre de la démarche de GIZC sur les 9 sites pilotes. Ces sites ont été choisis par les territoires en tant qu'unités cohérentes de gestion et parce qu'ils présentaient des enjeux écologiques forts, une utilisation par les populations locales et une vocation à démonstration d'actions environnementales intégrées. Il s'agissait de :

  • En Nouvelle-Calédonie : le Grand Sud, la zone côtière Nord-Est, et pour les îles Loyauté les atolls d'Ouvéa et Beautemps-Beaupré,
  • Wallis et Futuna : Wallis et son lagon, Futuna,
  • En Polynésie française : la Baie d'Opunohu à Moorea, la presqu'île de Tahiti et les îles de Raiatea et Tahaa et leur lagon,
  • Les îles de Pitcairn dans leur ensemble.

Ces deux composantes étaient fortement liées et s'alimentaient l'une l'autre. L'expérience de terrain menée dans le cadre de la composante 2 avec la mise en œuvre des plans d'actions par site, alimentait la réflexion régionale d'exemples concrets. Les méthodes développées et les expériences conduites ont été capitalisées et valorisées à l'échelle du Pacifique. Ainsi des actions très ancrées dans les réalités de chaque PTOM ont été appuyées par une coopération régionale par là même renforcée. La capitalisation d'une telle expérience a permis d'évaluer la pertinence du développement d'une méthode adaptée aux îles du Pacifique.

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie