L'île de Wallis et son lagon

Wallis

Le site pilote de Wallis s'est focalisé principalement sur l’île d’Uvéa dont les équilibres biologiques et écologiques fragiles étaient confrontés à un risque de pollution des réserves d’eau douce. Le projet INTEGRE est venu en appui aux autorités, aux services techniques compétents et aux acteurs locaux impliqués dans la préservation de l’environnement et des ressources du territoire.

Le projet INTEGRE s’est inscrit dans la dynamique de réseaux et de concertations multi-acteurs. Il visait à développer la gestion environnementale durable de cet archipel fragile et isolé.

Un atelier de concertation et de mise en œuvre méthodologique du comité local du site pilote a été organisé en février 2014. Une analyse AFOM (Atouts, faiblesses, opportunités et menaces) a été réalisée comme outil de diagnostic et d’aide à la décision.

Ce diagnostic a contribué à mieux définir la stratégie du projet et à mettre en cohérence les actions. Ainsi, les objectifs spécifiques retenus par le territoire pour le projet de site étaient les suivants :

  • Améliorer la gestion des déchets avec le traitement des stocks historiques de produits dangereux et la création de filières d’exportation ;
  • Préserver le littoral de l’érosion causée par la pression anthropique (prélèvement de sable pour la construction, carrières) ;
  • Élaborer un plan de gestion intégrée des zones côtières pour limiter la surexploitation des ressources marines (coquillages, holothuries, poissons) ;
  • Sensibiliser la population au développement durable (campagnes d’information et de communication sur les thématiques identifiées comme prioritaires, notamment la pollution) ;
  • Préserver la ressource en eau, car la nappe phréatique, seule ressource en eau de l’île, est fragile.

Les deux premiers objectifs sont liés puisque l’amélioration du dispositif de traitement des déchets diminuera le risque de pollution irréversible de la nappe phréatique, répondant ainsi à deux enjeux prioritaires pour le territoire.

 

wallis lagon

Géographie et économie :

L’archipel de Wallis est constitué d’une île principale, Uvea, d’une superficie de 77,9 km², et de 19 îlots, disséminés dans un lagon de 220 km². Son point culminant, le mont Lulu, est peu élevé (151 m). L’île de Wallis est peuplée par près de 8 600 habitants (IEOM, 2014) qui se sont installés en majorité dans la partie Est de l’île et vivent essentiellement d’une agriculture familiale et de pêche vivrière d’autoconsommation. Bien que dépourvue de rivières, Uvéa est située sur une lentille d’eau douce. Elle est ainsi parsemée de lacs de cratère dont le plus grand est le lac Lalolalo (400 m de diamètre). Ces lacs constituent de précieuses réserves d'eau douce pour l'île. L’économie s’appuie sur le secteur public, la pêche/exportation de coquillages et holothuries et le commerce des produits importés.

CarteWallisFutuna

Biodiversité :

L’île de Wallis héberge plusieurs types de formations végétales sur la partie terrestre : des reliquats de forêt primaire, une végétation secondarisée de type cocoteraie, des landes à fougères, des plantations de pin des Caraïbes (Pinus caribea). Les zones humides comprennent plusieurs lacs de cratère, d’une superficie totale de 43 ha. Les mangroves du littoral s’étendent sur 23 ha. Ces écosystèmes abritent une biodiversité originale, dont plusieurs espèces endémiques (cigales, mollusques terrestres et plantes). Les îlots coralliens et volcaniques sont également le refuge de colonies d’oiseaux marins nicheurs (noddis, sternes, fous bruns). La biodiversité des fonds marins est également riche avec une faune ichtyologique diversifiée comptabilisant 648 espèces de poissons côtiers répartis en 79 familles (Williams et al., 2006). Le lagon et les écosystèmes associés (littoral, herbiers, mangroves) représentent donc des enjeux majeurs de biodiversité (Egretaud et al., 2007).

wallispressitebiodiv

Pressions environnementales :

Différentes menaces et contraintes pèsent sur la biodiversité de l’île de Wallis :

  • Le risque de pollution des réserves d’eau douce, lié aux décharges sauvages, au non-traitement des stocks de déchets dangereux (batteries, piles…) et des effluents domestiques et d’élevages porcins ;
  • L’érosion du trait de côte liée au prélèvement de matériaux coralliens pour réaliser des aménagements et constructions ainsi qu'à des phénomènes naturels (changement climatique, tsunamis, séismes, cyclones) ;
  • La surexploitation des ressources halieutiques : pêche vivrière, exportation de coquillages et holothuries.

wallispressitepressions

Dispositifs locaux :

Ces dernières années, plusieurs programmes bénéficiant de financements ciblés ont permis d’élaborer des plans de gestion afin de tendre vers un objectif commun de réduction des impacts environnementaux et de préservation des milieux naturels.

wallispressitedispositifloc

presentationsitewallis

Un atelier de concertation et de mise en œuvre méthodologique du comité local du site pilote a été organisé en février 2014. Une analyse AFOM (Atouts, faiblesses, opportunités et menaces) a été réalisée comme outil de diagnostic et d’aide à la décision.

afomwallisa

afomwallisb

Pour atteindre ces objectifs, un plan d’action a été construit et s’articulait autour de deux activités principales.

Activité 1. Améliorer la gestion des déchets 

INTEGRE a soutenu les projets suivants :

  • Amélioration de la conduite d’élevage pour une meilleure gestion des effluents avec la mise en place notamment de filières de traitement et de valorisation des déchets verts et organiques ;
  • Appui au développement du Centre d’Enfouissement technique en permettant l’acquisition d’outils adaptés et en renforçant les capacités des agents ;
  • Développement d’un dispositif technique de gestion des déchets adapté au territoire avec la réalisation d’un nouveau casier ;
  • Actions de sensibilisation et de communication auprès de la population (réalisation d’un spot TV, création d’affiches de tri…) ;
  • Mise en place et aménagement d’un réseau de collecte et de tri des déchets dans les villages de l’île (projet commun au site pilote de Futuna).

Montant prévisionnel : 22,80 Mxpf / 191 125 €

Opérateurs : Service territorial de l’Environnement de Wallis- et-Futuna

Pour plus de détails, consulter les fiches activités :

planactionwallisdechets

Activité 2. Préserver la ressource en eau douce

INTEGRE a soutenu les projets suivants :

  • Définition des périmètres de protection des eaux de quatre champs captant sur Wallis et mise en œuvre d’une réglementation et d’aménagements pour éviter la contamination de la ressource ;
  • Diagnostic de l’état d’assainissement domestique en procédant à un état des lieux exhaustif afin de proposer un schéma directeur d’assainissement approprié.

Montant prévisionnel : 3,04 Mxpf / 25 500 €

Opérateurs : Service territorial de l’Environnement de Wallis- et-Futuna

Pour plus de détails, consulter les fiches activités :

planactionwalliseau

Synthèse des activités prévues sur le site :

bilanwffinanc

bilanwallis

Le projet INTEGRE a poursuivi les objectifs suivants :

  • Améliorer la gestion des déchets et sensibiliser la population à cette problématique
  • Limiter les risques de pollution notamment de la nappe phréatique
  • Aider à la préservation des ressources naturelles
  • Aider à limiter l’érosion du littoral
  • Participer à la préservation de la biodiversité

Sur le site de l'île de Wallis et son lagon, le bilan des activités est le suivant :

- WF - C2W11 : Gestion des déchets (renforcement du CET)

bilanwallisgestiondechets

Cette activité est indéniablement une des activités phare du projet INTEGRE à Wallis et est une très grande réussite. Le CET était avant le projet INTEGRE dans un état qui ne garantissait pas une gestion optimale des déchets, voire qui était alarmante sur le plan sanitaire et de gestion des effluents.

Le renforcement des équipements du CET (camion, compacteur, élévateur, bacs de tri…) a permis d’une part d’optimiser la gestion des déchets sur l’ile de Wallis. Elle a aussi permis de valoriser les actions des agents du CET et de faciliter leurs conditions de travail leur permettant d’être plus impliqués et motivés et de faire preuve d’innovation. Ainsi, le projet de bacs de tri a été adapté aux moyens disponibles : l’option initiale d’achat de caissons importés a été remplacée par des bacs adaptés, fabriqués par les agents du STE montrant la grande appropriation du projet par les acteurs.

Le site est aujourd’hui en capacité de recevoir tous les déchets de Wallis et la méthode « Fukuoka » permettra d’optimiser au mieux le fonctionnement du casier sur le long terme. Ainsi, la réalisation de l’étude et la maitrise d’œuvre du casier a fait l’objet d’un projet FEI (Fond Exceptionnel d’Investissement) déposé par le Service de l’Environnement. Un plan de modernisation du CET de Vailepo co-financé avec l'ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) est en cours de réalisation avec en programmation : les études préalables, la réhabilitation et la fermeture du casier actuel, la création d'un nouveau casier équipé d'un dispositif FUKUOKA, l'acquisition d'équipements adéquats et performants, l'aménagement d'un espace d'accueil et d'orientation des apports volontaires.

Parallèlement, le territoire a mis en place depuis juillet 2017 une écotaxe sur les cannettes et les bouteilles en plastique et en verre afin d'inciter les gens à faire le tri et également l’interdiction de l’utilisation des sacs plastiques.

Le projet INTEGRE a donc été le déclencheur d’une politique majeure d’amélioration de la gestion des déchets à Wallis.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

- WF - C2W12 : Actions de sensibilisation (collèges et lycée d’état de Wallis)

bilanwallissensibilisation

Ces activités de sensibilisation ont été absolument centrales dans le basculement de Wallis vers une prise de conscience forte de l’environnement.

La sensibilisation a atteint son objectif avec des élèves pleinement investis dans les projets, même en dehors des heures de cours, des élèves acteurs et porteurs de messages qu’ils ont eu plaisir à présenter à des visiteurs extérieurs du collège (parents, villageois, administratifs, autres élèves et même ministre de la République…). Les élèves ont reçu des encouragements pour faire aboutir leurs réalisations et pour étudier un élargissement des thèmes à exploiter liés à la problématique du développement durable et protection de l’environnement.

De la même façon, au lycée, le projet de mise en place de poubelles de tri a permis de valoriser travail des élèves de CAP Serruriers/Métalliers, de le rendre visible dans le lycée et de montrer leurs capacités de productions professionnelles. Le projet de spot TV a suscité une grande mobilisation de la part de différents acteurs. Les élèves ayant participé à la réalisation du sport TV ont bénéficié d’un apprentissage multidisciplinaire, qui a été directement valorisé dans leur cursus en tant que projet pédagogique de fin d’étude, et dont la portée, en termes de sensibilisation, a touché l’ensemble de la population du territoire. Le spot a également remporté un prix de sélection de France Télévision et a été présenté lors de la visite du Secrétaire d’Etat au Ministère de l’Ecologie qui s’est engagé à le mettre sur le site du Ministère.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

- WF - C2W13 : Amélioration de la conduite d’élevage

bilanwalliselevage

L’implication des établissements pouvant servir de plateforme de démonstration, tels que le Lycée Professionnel Agricole, a été essentielle à l’atteinte de l’objectif de limitation des risques de pollution sur l’environnement par l’amélioration des pratiques d’élevage. Ces travaux ont permis de constituer un réseau de partenaires dans le but de tester et de diffuser les procédés innovants à mettre en place (alimentation mais aussi gestion de l’élevage en général).

La sensibilisation a porté ses fruits et de nouveaux porteurs de projets ont souhaité être intégrés au réseau de partenaires qui s’est créé. Ainsi de nouvelles expérimentations ont été testées dès le 1er trimestre 2018 afin de mettre en place une gestion intégrée Agriculture / Elevage en plein air avec une rotation de 6 mois.

L’activité innovante « litière sèche » a bénéficié d’une large couverture presse et plusieurs reportages (télévision et radio) ont été diffusés pour informer et sensibiliser la population sur les différents avantages de la mise en place d’une conduite d’élevage sur litière sèche. Plusieurs éleveurs ou particuliers ont contacté la CCIMA pour avoir plus d’informations sur cette technique afin de la mettre en place. Le réseau s’est engagé à les faire bénéficie d’un appui technique.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

- WF - C2W2 : appui à la gestion de la ressource en eau de Wallis

bilanwalliseau

La situation de l’assainissement dans les périmètres de protection a pu être réalisée grâce au travail des stagiaires de l’ENSIL, ce qui a permis au Service Territorial de l’Environnement de financer la réhabilitation de l’assainissement des habitations à risque, dans le cadre du contrat de développement.

La définition des périmètres de protection des forages d’eau potable de Wallis est un préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) et à l’instauration des périmètres de protection des eaux de forages qui pourront être mis en place par la publication d’arrêtés. Cette activité s’est poursuivie au premier trimestre 2018, par de la sensibilisation auprès des chefs de villages concernées. La mise en place d’une réglementation pour Wallis est prévue dans le cadre du 11ème FED.

Ce diagnostic d’assainissement réalisé au niveau de l’île de Wallis, permettra d’élaborer un Schéma directeur d’assainissement et sa mise en place sur le territoire. Cette action devrait être conduite dans le cadre du 11eme FED.

Pour plus de détails, consulter la fiche de synthèse

Initiatives des Territoires pour la Gestion Régionales de l’Environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie