Actions régionales

Le deuxième atelier technique régional organisé par le projet INTEGRE, sur le thème de la gestion intégrée des déchets, a réuni à Nouméa plus de 20 participants, (institutionnels, professionnels, experts) de Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Etats fédérés de Micronésie ainsi que du Secrétariat du Programme régional océanien de l'environnement (PROE).

Prévu initialement à Wallis, il a dû être relocalisé à Nouméa, malheureusement en l’absence des participants de Wallis et Futuna et d’un participant de Fiji. Leurs contributions ont cependant éclairé les réflexions à distance. Vous trouverez ici la liste des participants.

Cet atelier a permis de favoriser les échanges d'expériences et de savoir-faire entre les sites du projet et avec la région Pacifique, de créer et renforcer un réseau d'acteurs, d’informer et de réfléchir sur les enjeux de la gestion des déchets dans le contexte du Pacifique, afin de faire évoluer les pratiques sur les territoires. Ces éléments montrent l’importance de la réalisation de tels ateliers.

En préparation, un document de cadrage, permettait de donner un aperçu de la situation générale dans le Pacifique et, plus particulièrement dans les 4 pays et territoires d’outre-mer (PTOM), sur les 5 thématiques de cet atelier :

    - Législation et gouvernance ;

    - Systèmes de gestion des déchets : considérations financières et économiques ;

    - Déchets particuliers et dangereux ;

    - Implication des populations dans la réduction et la gestion des déchets et actions de sensibilisation ;

    - Décharges.

Chaque sujet a été abordé grâce à des exposés plus détaillés, des retours d’expérience et des travaux collectifs en petits groupes. A chaque fois, les participants ont pu partager leurs expériences de mise en œuvre et identifier collégialement points de vigilance et facteurs clefs. Plusieurs participants ont également pu trouver des réponses à certaines de leurs questions concrètes.

Les points saillants qui ont pu être énoncés sont les suivants:

    - L’importance de l’adaptation des « meilleures pratiques » aux contextes locaux, avec la prise en compte du facteur humain ;

    - L’engagement des communautés, dont la consultation permet de bien identifier les personnes clef, de les associer et de donner aux gestionnaires une meilleure connaissance des attentes et des possibilités ;

    - Cette adaptation et cet engagement conduisent à trouver des solutions économiquement viables voire rentables ;

    - Le volet financier était prégnant dans toutes les discussions, le coût de la gestion devant être assumé par les communautés, avec un appui indispensable de la règlementation ;

    - L’appui nécessaire des autorités à la structuration des professionnels, vers une meilleure mise en œuvre et un contrôle efficace ;

    - La nécessité d’un dialogue accru, à l’échelle du Pacifique, pour faire face aux enjeux des réglementations internationales et des spécificités des PTOM, notamment en vue d’atteindre les économies d’échelle avec un traitement mutualisé des déchets dangereux ;

    - Les potentialités d’une meilleure coopération dans la collecte et le traitement des données ;

    - La durabilité des pratiques comme principe directeur pour atteindre une réduction à long terme des impacts sur l’environnement ;

    - Le professionnalisme des acteurs des PTOM constitue une richesse pour la région, à exploiter plus largement, notamment grâce au PROE.

    - La densité des échanges a été soulignée, plusieurs sujets devront être encore approfondis et une enquête sera menée pour évaluer les apports à plus long terme de cet échange.

La logistique et le programme des présentations ont permis un atelier de qualité, qui a satisfait le plus grand nombre de participants. L’évaluation générale de l’atelier est donc positive malgré l’absence de la délégation Wallisienne et Futunienne. L’organisation d’un prochain atelier à Wallis est en cours de réflexion. Le compte-rendu de cet atelier sera prochainement disponible dans sa version éditée, sous forme d’un récapitulatif succinct des points abordés : il constituera un outil de liaison entre les participants.

Premières réactions suite à l’atelier :

« Merci encore pour cette invitation (…) j’ai vraiment passé un moment très agréable et enrichissant (…) avoir pu rencontrer mes homologues calédoniens va grandement faciliter les échanges pour la suite. »

« (…) write to some of those attendees to build some links, (…) it was a lot different to what I expected, and the high level of professionalism of the attendees who could get there [added to],»

«Merci pour ces ateliers qui nous permettent de repartir avec une autre vision des problématiques et avec des contacts d'experts vers qui on pourrait se tourner dans les prochains mois/semaines.»

« Focaliser les discussions sur un sujet en particulier et sur 2 ou 3 jours aurait permis d'approfondir plus la réflexion »

«Fanstastic opportunity to meet people and become with INTEGRE and some of the issues of the Pacific »

initiative des territoires du pacifique sud pour la gestion régionale de l’environnement

2014 © CPS - Réalisation Skazy : sites internet en Nouvelle-Calédonie